Une victoire d’étape pour l’Océan et le climat

Il y a un an, nous étions près d’un millier à bloquer le sommet de Pau sur les forages pétroliers en haute-mer. Quelques jours plus tard, Ségolène Royal décidait d’un moratoire sur les forages (exploratoires comme d’exploitation) en mer Méditerranée.
La semaine passée, nous avons été plusieurs milliers à lui écrire, pour lui demander d’étendre ce moratoire à l’ensemble des zones maritimes françaises et de geler définitivement l’exploitation des fossiles en mer. Dans la foulée, Ségolène Royal annonçait que ce moratoire s’appliquerait désormais à la façade Atlantique métropolitaine.

C’est un vrai succès – qui en appelle d’autres : la France doit interdire définitivement l’exploitation des hydrocarbures sur l’ensemble de son territoire maritime.
Nous comptons donc sur vous pour continuer à mettre la pression sur la Ministre de l’environnement, de la mer et de l’énergie, pour que la France devienne le premier pays au monde à bannir l’exploitation offshore des fossiles. Pour cela, rien de plus simple : écrivez lui directement !
http://act.350.org/letter/gel-fossiles/

Pour les organisations signataires de la lettre ouverte à Ségolène Royal,
Jacques Beall, Surfrider Foundation Europe ; Maxime Combes, Attac ; Florent Compain, les Amis de la Terre ; Olivier Dubuquoy, Nation Océan ; Fanny Delahalle, Alternatiba ; Txetx Etcheverry, Bizi! ; Nicolas Haeringer, 350.org ; Denez l’Hostis, France Nature Environnement ; Jean-François Julliard, Greenpeace France ; Cécile Marchand, ANV-COP21 ; Laura Morosini, Chrétiens Unis pour la Terre ; Pierre Perbos, Réseau Action Climat

Laissez un commentaire